Quelques impressions

Essai de différents services d’impression en ligne

J’écris habituellement plus sur le fond que la forme, mais ici je veux vous partager l’expérience de différents services d’impression en ligne. Mon projet mêlant photo de rue et voyage étant terminé, j’ai décidé d’en faire un livre, et également d’imprimer un certain nombre de photos sur aluminium dans le but de les exposer dans des bars ou restaurants. Afin de ne pas me trimbaler de bar et bar avec 9 cadres alu, j’ai imprimé quelques livrets au format proche du A5 afin de pouvoir partager avec les patrons de façon efficace et plus confortable que sur un écran de téléphone.

Enfin, j’en traite dans les articles précédents, je comptais séparer photos « souvenir » et projet photo, j’ai donc fait un second livre « souvenir ».

Pour le livre « photo de rue », j’ai utilisé le site Cewe dont j’avais de bon échos. Pour le livre souvenir et les livrets, j’ai fait appel à Photoweb que j’avais déjà testé auparavant, et pour les impressions alu Monœuvre.

Je ne parlerais pas des délais de production et de livraison, ils sont identiques pour tous : production en 3 jours ouvrés environ, et livraison en quelques jours par des transporteurs reconnus.

Concernant le rendu colorimétrique, vous vous en doutez, je ne suis pas du genre à mettre une sonde sur une impression et la renvoyer parce que c’est à 5842° au lieu de 5839°. Je n’ai pas utilisé les profils ICC, ça me permet de repérer deux choses : la fiabilité de l’imprimeur ET, si les couleurs sont vraiment décalées, les fans d’impression. Si dans un bar un type me dit « Han mais naaan ! Tu vois ta chaîne graphique a un problème blabla sonde blabla Eizo 59 pouces en 5K blabla kelvins blabla barité » je pars me commander une bière tout de suite. Au pire si le rendu est trop dégueu, ça me donne l’occasion de râler, et j’adore râler.

Dernière précision, mieux vaut le dire, je n’ai été sponsorisé par personne, cela ne reflète que mon point de vue, et je n’ai pas d’actions chez l’un ou chez l’autre.

Les tirages alu chez Monœuvre

Commande

Le premier contact est facile, il suffit de choisir un format, une matière, d’envoyer une photo, et de valider la commande. Il n’y a pas le choix entre mat et brillant sur les impressions alu, et les crochets sont en option. C’est le genre de site où tout est toujours en promotion, ce qui ne m’inspire pas confiance. Pour les premiers alus commandés, j’en ai eu pour 140 euros frais de port compris – ils sont identiques que vous preniez un cadre ou plein de cadres, autant grouper – avant la réduction grâce a un code trouvé en deux minutes pour internet. Total final : env. 95 euros pour 3 cadres en 30*40cm et 3 cadres en 40*60cm.

C’est beaucoup beaucoup moins cher que d’autres sites comme Saal ou Whitewall, chez qui l’alu le moins cher en 60*40 est à environ 65 euros pièce; mais le but ici est d’accrocher ça dans des bars, à Lille, autant dire qu’il y a toujours des risques de projections de bières belges ou de frites si tant est qu’un patron de bar veuille encore m’exposer, donc je ne veux pas dépenser une fortune en cadres alu.

Réception

Les tirages me surprennent en bien, le travail est propre et ça remplira parfaitement l’objectif visé : exposer sans se ruiner. Alors non, ce n’est pas du tirage prestigieux, mais ça fonctionne, les noirs et blancs sont noirs et blancs, et les couleurs à peu près correctes.

Pour résumer, je vous conseille leurs services si vous voulez de l’alu abordable. Comme vous avez pu le voir, tout est brillant ici, il n’y a pas le choix, et il n’est pas non plus possible de sélectionner tel ou tel procédé ou papier, mais c’est le jeu.

Je n’ai qu’un petit défaut, les deux petits reliefs ci-dessous.

Le livre photo Cewe

Commande

Afin de réaliser plus facilement votre livre, et surtout faciliter la mise en page, il est conseille d’installer un petit logiciel distribué sur le site de Cewe, dès alors tout passera par là, de la conception au paiement. Pour mon projet de photo de rue au Japon, j’ai souhaité imprimer en pleine page sans texte, et appréciant lire en A4 paysage, j’ai choisi ce format. J’ai d’abord pensé à une couverture souple, mais pour profiter des pleines pages à ouverture plate il faut sélectionner une couverture rigide, tant pis. J’ai choisi un papier photo mat, voulant que la couleur et le noir et blanc ressortent au mieux. Pour une soixantaine de pages j’en ai, livraison comprise, pour environ 75 euros.

Réception

Le livre est parfaitement comme je l’avais prévu, au détail près. Aucun accroc, impression de superbe qualité, papier épais, c’est solide et efficace. J’ai eu un petit souci avec le transporteur, et je peux vous garantir que je n’ai pas vu beaucoup de service après-vente aussi efficaces que Cewe : requête envoyée par le formulaire de contact vers 20h15 un vendredi, solution trouvée à 20h35.

J’ai placé à côté des livres un Canonet QL 17G3 que j’apprivoise, non pour faire le mec cool qui fait de l’argentique, juste pour vous donner un ordre d’idée de la taille des différents livres.

                                          

a book

Le panoramique est excellent, mais attention, il faut retailler vos photos. 

Les livres photoweb

Commandes

Ici, donc, il me fallait un livre souvenir et quelques livrets. Pour avoir testé plusieurs sites d’impression en milieu de tableau, j’ai été déçu par certains. Chez Photobox j’ai reçu un livre et des tirages carrément sous-exposés par exemple. Photoweb a toujours eu un papier correct, un prix correct, un rendu correct, encore une fois c’est pas Cewe, Saal ou Pixum, mais c’est de la bonne qualité. Pour les livres souvenir je prends par habitude le format 30*30cm, qui permet autant les grands panoramas que le placement de pas mal de photos sans qu’elles soient riquiqui. Alors si la qualité est plutôt bonne, il y a un bémol : la mise en page rend dingue. Exemple bête, vous voulez un fond noir sur vos 420 pages : il faut l’ajouter manuellement, sur chaque page. Et leur mise en forme pré-construite (ça se dit, « pré-construit ? ») avec des cadres où glisser les photos, même combat. Enfin, pour en avoir fait les frais, ne tentez jamais de faire la mise en page en plusieurs fois, il m’est arrivé pour deux autres livres à reprendre le travail après une sauvegarde et qu’il manque des images, et que je doive tout replacer pour éviter les décalages. Vous voici prévenus !

Pour les livrets, j’ai choisi leur format « mini livres », il n’y a pas beaucoup de choix mais c’est pour trimbaler partout, je veux quelque chose d’économique. Ils reviendront à environ 6 euros l’unité, une quarantaine pour le livre.

Réception

Le livre est comme à l’habitude propre, une seule photo a un défaut : une frange tirant sur le bleu en bas de l’image. C’est pas très choquant, à moins d’être photographe pointilleux, fan de chaîne graphique ou imprimeur il n’y a pas de raison que cela se remarque.

Les livrets sont pas mal également, je ne m’attendais pas à quelque chose de dingue, c’est agrafé, le papier brille trop à mon goût, mais le rendu est suffisant pour présenter son travail à quiconque pense aux photos plutôt qu’aux dpi et aux profils ICC.

Ci-dessus, une photo panoramique, donc en 60*30cm. 

A droite, une page du livret. 

Ces avis sont globalement positifs, mais c’était prévisible : j’avais déjà testé Photoweb et Cewe a très bonne presse. Le point le plus important ici est d’adapter l’impression au besoin, tout le monde ne vous reprochera pas que ça brille un peu ou que votre papier pèse 150 grammes au m² plutôt que 180. Enfin, fouillez un peu internet, il y a souvent des codes promotionnels.

Dernier regret, les impressions très qualitatives sont onéreuses et ne permettent pas de sortir plusieurs exemplaires, si vous avez des conseils sur le sujet je suis volontiers preneur !

By |2018-07-28T09:18:46+00:00juillet 26th, 2018|Non classé|0 Comments

About the Author:

Streetphotographer in Lille, France. Like to travel, to eat and cook, and good music.

Leave A Comment

Inscrivez vous à la newsletter !

Holler Box